YUMA SUN - Watch Us Burn

Cette semaine, du 30 mai au 03 juin 2016, les radios FERAROCK vous font découvrir "Watch Us Burn" le nouvel album de Yuma Sun qui est sorti vendredi 1er avril chez Membran.

´Dommesdagrock´ (Doomsday Rock) : le jour du jugement dernier, version rock c’est ainsi que les Yuma Sun décrivent leur fusion enragée de post punk et d’un rock sombre et atmosphérique, lui-même mêlé à du pur rock ‘n roll, du blues et de la country alternative. Le tout est aussi éclectique qu’enivrant et déboule avec une authentique aura « Wild West » que personne n’attendrait d’un groupe de Bergen, la ville la plus pluvieuse d’Europe.

Enregistré aux fameux studios Sundlaugin de Sigur Rós, troisième album du quintet formé en 2012, « Watch Us Burn » puise dans des influences aussi diverses que la country sombre de Townes van Zandt, celle plus cinématique de Lambchop , le rock ‘n roll post punk du Gun Club, des anglais de The Cult, et des australiens Crime & The City Solution jusqu’à des groupes suédois récents comme The Hellacopters et The Hives, pour créer leur propre version de country américaine gothique.

« Le titre de l’album est le reflet parfait de notre musique » explique le guitariste et leader, Jaran. « Il y a du drame et de la noirceur. Il y a beaucoup de références à l’apocalypse et à la mort dans nos chansons –ce sont également des aspects importants de nos spectacles. On met littéralement la scène en feu et on veut infecter le public de notre passion. » Une récente tournée, couronnée de succès, en première partie de leurs compatriotes Kaizers Orchestra, de même que leur passage au festival de Reeperbahn à Hambourg en est la brillante démonstration.

Des morceaux comme ´St.Louise´ (1er single), ´Judas Tree, ´Violets To Stone’, remixé par Chris Vrenna (Nine Inch Nails, Marilyn Manson) et ´High Road´ (auquel participe Aðalbjörn Tryggvason de Sólstafir) traitent du thème favori de Jaran : la disgrâce dans l’ancien testament - bref, au menu : peine, souffrance, mort, solitude et espoir futile de l’homme d’être le sauvé.

´King Of Light´ rend quant à lui un hommage musical au prince cornu des ténèbres lui-même, avant que Yuma Sun ne conclue l’album avec la ballade titre et un slogan :

‘Profitez du jour… Et de la nuit, bien sûr.’

« Nous pensons que nous ne devons pas passer tout notre temps à envisager le futur, mais plutôt à apprécier le moment présent pendant que nous le pouvons. Nous sommes tous condamnés et un jour nous brûlerons tous en enfer –en attendant, amusons-nous ! »

Le nouvel album de Yuma Sun est à découvrir et à gagner jusqu’au 03 juin sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page