WAX TAILOR - Phonovisions Symphonic Orchestra

Cette semaine, du 03 au 07 novembre 2014, sur les radios FERAROCK, découvrez le nouvel album de Wax Tailor intitulé Phonovisions Symphonic Orchestra, double album sorti le 03 novembre en 2 éditions collector

A l’occasion de ces 10 ans de carrière et avant la réédition collector de Tales Of The Forgotten Melodies” (1° album) début 2015, Wax Tailor sort le 3 novembre le double album/DVD Phonovisions Symphonic Orchestra enregistré dans les conditions du live au Théâtre Sébastopol de Lille lors de sa récente tournée en version symphonique.

Accompagné par un orchestre de 35 musiciens et de 17 choristes il offre une relecture intégralement réorchestrée de 27 titres issus de ses 4 albums dans une mise en scène visuelle inédite.
En plus du digital, Wax Tailor propose 2 magnifiques coffrets CD et Vinyl.
- Digibook 2CD+DVD Live, livre photo 40 pages, carte téléchargement audio/video HD.
- Box collector 4 vinyls (pochettes photo) + carte téléchargement audio et video HD.
Avec Phonovisions Symphonic Orchestra, cet amoureux de la cire et de la pellicule semble plus que jamais écrire sa musique en 33 tours 1/3 par minute et 24 images secondes.
“Un disque c’est un instantané figé pour l’éternité. Tu poses ton stylo mais tu continues de faire vivre ta musique surtout sur la route et c’est intéressant de s’y repencher, fort de tes expériences pour y injecter tout ce que tu es devenu au fil des rencontres. Pour moi, Phonovisions, ça n’est pas la fin d’une histoire mais l’apothéose d’une décennie l’opportunité de faire la jonction entre mes 2 vies, la scène et le studio, l’intime et le collectif. J’ai vraiment pensé le projet à la fois comme un spectacle interactif et comme un véritable disque enregistré en direct et en public ”

LE PROJET

Né en partie d’une rencontre dans le cadre de “Lille, Ville d’Arts du Futur”, ce projet est double, d’une part, une réorchestration symphonique d’une large palette de titres mais aussi leur mise en scène dans une scénographie alliant symphonique et technologie de pointe.
Jean-Christophe Le Saout se lance en 2013 dans ce projet titanesque, entrainant avec lui près d’une centaine d’artistes et techniciens pour faire d’un rêve, une aventure collective. Au fil des mois, il va rencontrer des chercheurs au CNRS et d’autres laboratoires pour réfléchir son dispositif.

“Dès le début, l’idée était claire, faire le tour des technologies, et voir comment elles pouvaient servir le projet. J’ai horreur de la technologie creuse donc on savait qu’on utiliserait que ce qui nous paraissait utile.”

A l’automne, il commence à travailler sur les orchestrations avec Rémy Galichet. Début 2014, il demande à son acolyte Pierre Jampy de l’accompagner dans la création video et ensemble ils montent une équipe d’une dizaine de réalisateurs et graphistes video.

Phonovisions fait référence à un trouble des sens, à une confusion de langage, entendre des images, voir des sons. C’était le point de départ et la ligne que j’ai donnée aux réalisateurs. Je voulais faire quelque chose de visuellement plus contemplatif que pour Dusty Rainbow, moins narratif, plus proche d’une partition en mouvement, en intéraction avec les musiciens. Les réalisateurs ont travaillé à partir de la musique, des partitions pour l’illustrer.”
Il confie la direction de l’orchestre à la jeune chef lilloise Lucie Leguay et c’est dans l’écrin du superbe théâtre Sébastopol, que le tailleur de cire a voulu monter et partager cette relecture grand format, accompagné par sa fidèle équipe, et un orchestre de musiciens lillois.

En une décennie, Wax Tailor, coureur de fond globe trotter a su marquer la scène actuelle de son empreinte.

Producteur solitaire qui sait se muer en meneur de troupe, expert en mécanique des talents, il a creusé son sillon, montrant la voie à une nouvelle génération, tant artistiquement que dans la démarche d’indépendance.

+ d’infos : sur Facebook

L’album Phonovisions Symphonic Orchestra est à découvrir et à gagner jusqu’au 07 novembre sur les radios FERAROCK !

Haut de page