THOMAS HOWARD MEMORIAL - In Lake

Cette semaine, du 23 mai au 27 mai 2016, les radios FERAROCK vous font découvrir "In Lake" le nouvel album de Thomas Howard Memorial qui est sorti vendredi 29 avril chez Upton Park.

Ne voyez pas dans Thomas Howard Memorial un manuel aux objectifs immoraux, mais plutôt une réflexion sur la manière dont l’homme, de façon résolue, s’évertue à créer les conditions de sa propre destruction, et rend la tâche de plus en plus dure aux générations qui lui succèdent. Certes, Thomas Howard Memorial n’est pas forcément d’un optimisme débordant. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils manquent d’énergie, comme l’illustre la voix aux différents registres de Yann Ollivier, auteur, chanteur, guitariste et créateur du groupe (également batteur de The Craftmen Club).

EMISSION FERAROCK

À l’image de Jessie James, dont Thomas Howard était l’un des pseudonymes, ces fins musiciens nous prennent pour cible, sur scène comme sur disque. Atmosphérique, planant, aérien et puissant, plein de références et d’adjectifs nous viennent en tête mais toujours avec le sentiment d’une signature qui leur est propre.
Durant l’année 2015, le groupe a terminé l’enregistrement de l’album, "In Lake", dont le mixage a été confié à Sylvain Carpentier, ingénieur du son de Saez ou Scénario Rock. Dans la foulée, Thomas Howard Memorial a tenté un pari osé, surtout à l’aube de la sortie d’un premier album, consistant à le réenregistrer en intégralité, en live, et sans public, au fond d’un lac exceptionnellement asséché pendant quelques mois, le Lac de Guerlédan. Le tout filmé en une nuit par les caméras du réalisateur Nicolas Charles. Ce document exceptionnel laisse découvrir un paysage poétique, lunaire, parfois apocalyptique, en parfaite harmonie avec la musique du groupe.
Il est la plus belle manière de profiter de la diversité des chansons de l’album "In Lake". De l’intense et profond "Bad Things" au puissant et progressif "Rupture", l’incontournable et intriguant "Murder For Fun" ou l’intimiste "In Lake", qui a donné son nom à l’album.
Cet album, loin des standards du moment, -hors format, si l’on suit l’expression appropriée- , dénote et marque l’empreinte d’une démarche artistique complète et assumée avec le brin d’insolence qu’il faut pour sortir un premier album couplé à sa version live et filmée.

Le nouvel album de Thomas Howard Memorial est à découvrir et à gagner jusqu’au 27 mai sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page