Rotor Jambreks - Start the rotor

Rotor JambreksQui est donc Rotor Jambreks ? Le premier album de cet homme-orchestre, "Start The Rotor", apporte un début de réponse.

Un bon point pour lui, déjà, est qu’il s’est appliqué à bien repasser ses chemises à chaque concert. Et aussi, à ne pas plagier de manière trop visible ses idoles - Otis, Elvis, ou The Coral - pour n’en citer que quelques unes.

C’est d’ailleurs pour tâcher de se montrer à la hauteur de ces influences que Rotor a élargi en studio sa formule scénique minimaliste (grosse caisse, caisse claire, guitare, chant - ni plus, ni moins). À cette base s’ajoutent diverses ornementations cymbalées, cuivrées, bassées, voire harmonicées, et même orguées. Sans oublier un torride duo avec Nola, du groupe rennais Nola’s Noise, sur "Stink-o-Drama".

Enregistrés à Lorient par Ghislain Baran (éclectique réalisateur de Robin Foster, 26 Pinel, Julien Jacob et autres Freedom For King Kong), les 11 titres de "Start The Rotor" embrassent un vaste panorama. De "When this Is Through" et ses mariachis, à "Nobody knows..." et sa cathédrale, en passant par "Lost That Feeling", mélancolique mais toujours mélodique.

+ d’infos : www.myspace.com/rotorjambreks

Haut de page