ROBERT LE MAGNIFIQUE - Fuck The Hell Yeah !

Cette semaine, du 28 mars au 1er avril 2016, les radios FERAROCK vous font découvrir "Fuck The Hell Yeah !" le nouvel album de Robert Le Magnifique qui sortira vendredi 1er avril chez Yotanka Records.

On disait de James Brown qu’il aurait pu chanter l’annuaire téléphonique tout
en le rendant funky. J’en suis à me demander si le producteur Robert Le Magnifique
ne serait pas capable, lui, de faire shaker du booty en fouillant simplement
dans sa caisse à outils.
D’ailleurs, je ne prends pas trop de risque, puisque le touche à tout avoue lui-même
avoir remplacé des claps de mains par des sons d’agrafeuse et de chevron qui tombait au sol dans le morceau d’ouverture de ce nouvel album. Ce fut une révélation. Je n’avais jamais autant remué de la tête sur une agrafeuse.

La matière première qui a servi à l’élaboration de ce disque est à vrai dire
aussi improbable que la carrière du bonhomme, capable depuis 1999 de faire
des allers-retours entre musique contemporaine (adaptations de pièces de Shakespeare,
biennale d’art contemporain) et hip hop (Psykick Lyrikah). Ici les samples
de l’« Invasion Los Angeles » de John Carpenter croisent donc ceux de Jacques Tati,
Fuck The Hell Yeah !
une boite à musique de bébé cohabite avec une scie radiale, et un message
de répondeur aviné trouve sa place au milieu d’échantillons de vieux vinyles chinés
en vide-grenier et de grands tubes en acier sur lesquels on tape pour faire danser.
Il va sans dire qu’il vous faudra quand même bien tendre l’oreille pour tout déceler
au milieu de ce maelstrom funky. Car Robert Le Magnifique, à l’instar de sa vielle
idole Squarepusher, sait donner une âme sensible à tous ces sons dont on finit
par ne plus savoir s’ils existent ou s’ils sont inventés, mêlant habilement instrumentation
traditionnelle et bruits du quotidien moulinés à la MPC.
Le résultat peut être tout à tour bouleversant (les sublimes « Here We Are My Friends »
et « Cinq Minutes », l’entêtant « Deux Dix Treize »), surprenant (« Play Time », « Ø60ep3 »,
« Do It Together ») ou purement jubilatoire (le complètement barré « R.O.A.D », « Le Bar
Des Amis »), empruntant autant au post-rock qu’à la musique de jeu vidéo. Une seule
certitude néanmoins, les morceaux trouvent tous un gimmick qui vous colle au crâne
pour le reste de la journée. Et le tout sans agrafeuse bien sûr.
(Kalcha)

Le nouvel album de Robert Le Magnifique est à découvrir et à gagner jusqu’au 1er avril sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

En tournée :

  • Dimanche 27 mars 2016 : Festival Palma - CAEN
  • Vendredi 1er avril 2016 : Le Temps Machine - TOURS
  • Vendredi 8 avril 2016 : Stereolux - NANTES
  • Vendredi 15 avril 2016 : Le Printemps de Bourges - BOURGES
  • Samedi 16 avril 2016 : La Chapelle - VENDOME
  • Mercredi 4 mai 2016 : La Fourmi - LIMOGES
  • Vendredi 20 mai 2016 : L’Aéronef - LILLE
  • Samedi 21 mai 2016 : Le VIP - SAINT-NAZAIRE
  • Mardi 24 mai 2016 : La Maroquinerie - PARIS
  • Jeudi 26 mai 2016 : Emmetrop - BOURGES
  • Samedi 28 mai 2016 : Akwaba - CHATEAUNEUF DE GADAGNE
Haut de page