Le Printemps de Bourges 2011

Les invités sur le plateau de l’émission Hirondelles et Petits Fours !

Le dimanche

Peau

PeauPremier opus, Première mue. Au sortir des projets collectifs Mauvaises Herbes et Crise Carmen, Perrine Faillet change de peau et devient Peau afin de se mieux déployer dans une électro-pop arty autant qu’épidermique, qui ne cesse d’expérimenter avec le son et la musicalité des mots - jusqu’à se frotter à un texte surprenant de Jacques Rebotier.

http://www.myspace.com/peaumusic

Interview Peau

Mesparrow

MesparrowOn prononce missparo, parce que c’est : me, sparrow ; moi, moineau. Le plumage vient du smog indie-arty londonien de Decorative Stamp, le ramage siffle et trille aux accords du piano, ou seul, soudain tourbillonne et se démultiplie en toute une volière de loopings et répons. Beau, aérien, aussi léger que troublant.

http://www.myspace.com/mesparrow

Interview Mesparrow

Les Monstroplantes

MonstroplantesLES MONSTROPLANTES brûlent les planches, ils mettent le feu partout où ils passent avec un show plus que bien huilé qui privilégie l’énergie et la puissance sonore. Avec ces cinq cuivres qui patatent, ces blips bien enlevés, ces scratches juste au bon moment et cette voix ample qui monte du ventre comme un puissant raz de marée prêt à déferler. LES MONSTROPLANTES revendiquent des influences toutes plus alléchantes les unes que les autres : Youngblood Brass Band, Balkan Beat Box, mais encore Lalo Chiffrin, Otis Redding, George Clinton ou Herbalizer, bref que du bon.

http://www.myspace.com/lesmonstroplantes

Interview Monstroplantes

Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra

McanuffWinston McAnuff était parti pour être totalement oublié par les livres d’histoire du reggae, avec une carrière coulée par les contrats miteux. Mais, en 2004, il rencontre le label français Makasound, qui le propulse sur la scène européenne. Depuis, il multiplie les aventures avec des musiciens français, dont la plus barrée est sa collaboration avec le clavier Camille Bazbaz, qui l’entraine dans un tourbillon funko-psyché-électro-reggae. Un ovni, mais un ovni roots.

http://www.myspace.com/winstonmcanuff

Interview Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra

Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou

CotonouDès le premier titre, on est perdu : vaudou ou disco ? James Brown ou Fela ? Funk éternel ou Afrique vénérable ? Vieilleries ou splendeurs postmodernes ? Désuet ou so chic ? L’afro beat cabossé et hilare de l’Orchestre Poly Rythmo est une institution depuis bientôt quarante ans au Bénin, mais l’Europe le découvre à peine. Ce n’est pas un concert, c’est un délirant voyage à travers l’espace et le temps.

http://www.polyrythmo.com

Interview Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou

Cascadeur

CascadeurSous son casque et dans sa tenue argentée qui sont ceux d’un jouet d’enfant, Cascadeur invente des chansons d’une beauté effarante, quelque part entre une pop hyperbolique et un lied postmoderne. Contemplé par le business avec des yeux ronds, son ascension est un des événements les plus strange de notre époque : on a l’impression de connaitre ses chansons depuis toujours tout en ressentant combien elles sont révolutionnaires. Un cas.

http://www.myspace.com/cascadeur

Interview Cascadeur

Ladylike Lily

LadylikeAprès plusieurs projets collectifs, dont La Veuve Blanche toute tissée de cordes, Orianne Marsilli s’avance désormais seule en scène. Au-delà de l’influence déclarée des Emily (une demi-douzaine, de Haines à Loizeau) et d’une RoseMary (Moriarty), l’épurement voix-guitare révèle les multiples singularités de Ladylike Lady.

http://www.myspace.com/ladylikelily

Interview Ladylike Lilly

GaBlé

GabléMathieu, Gaëlle et Thomas n’auraient jamais gagné un prix de jardinage ou de montage d’étagères – trop brouillons, pas doués pour l’équerre et pour le cordeau. En revanche, leur folk-punk-fatras fait de GaBlé une des plus sûres preuves que le monde n’est pas géométrique. Leurs concerts déréglés feraient passer Herman Düne, Pascal Comelade ou Calexico pour des groupes de variétés, tant ils aiment tordre les formes et les genres. Improbable et urgent.

http://www.myspace.com/gableacute

Interview Gablé

Chinese Man

Chinese ManLe groupe Chinese Man (qui anime aussi le label Chinese Man) est une encyclopédie des rythmes puisant dans des vinyles jazz ou funk, mais aussi dans la pop asiatique, les instru latinos, les disques de danse africains, les plus improbables BO, les raretés les plus groovantes. Sensation des Découvertes du Printemps 2008, programmé en 2009, Chinese Man revient en 2011 avec un nouveau set d’abstract hip hop imprévisible et juicy.

http://www.myspace.com/chinesemanrecords

Interview Chinese Man

Chocolate Donuts

ChocolateAvec une peau aussi lisse qu’un beignet mais l’âme déjà inquiétée par des sujets existentiels, Chocolate Donuts explose d’une pop aux couleurs musicales acidulées. Britichement coloré et goulûment apprécié !

www.myspace.com/chocolated0nuts

Interview Chocolate Donuts

Le Prince Miiaou

prince miaouDeux conseils : ne pas chercher de sens au nom du Prince Miiaou ; ne pas chercher à le situer précisément dans la cartographie du rock. Déjà, Maud-Elisa Mandeau (car le Prince Miiaou est une fille qui écrit et joue tout) vient de la campagne de Charente-Maritime et n’a pas eu une adolescence de future rockeuse. Ensuite, elle s’est construit une culture musicale après avoir commencé à composer. Et le résultat est une artiste aussi radicale que Björk et aussi incapable de concessions que Cat Power.

http://www.myspace.com/leprincemiiaou

Interview Prince Miiaou

Le samedi

Agoria

AgoriaOn reproche souvent à la techno minimale de manquer de chair. Mais non : cette musique peut trouver une incarnation généreuse et dense, comme avec Agoria (aka Sébastien Devaud). Chez lui, le son le plus électro se rapproche insensiblement du bruit de la goutte, la rythmique la plus oblique s’aligne peu à peu sur le cœur de l’auditeur… Méticuleuse, cérébrale, sensuelle, expérimentale, sa création personnelle se prolonge dans son action au festival Nuits Sonores de Lyon ou à la tête de son excellent label InFiné.

http://www.myspace.com/agoriagoria

Interview Agoria

The Bewitched Hands

BewitchedDes Beach Boys à Nirvana, du Velvet Underground aux Pixies, on a brandi beaucoup de noms de grands aînés à propos de ces six rémois qui rendent le bonheur au rock – eh oui, le bonheur, le plaisir, la joie, le fun, le partage… Chansons radieuses, pèche inépuisable, harmonies à trois guitares et on ne sait combien de voix, tourneries qui font grimper au septième ciel à tous les coups… Maintenant, on connait un autre chemin de l’extase.

http://www.myspace.com/handsbewitched

Interview The Bewitched Hands

We are ENFANT TERRIBLE

Ce trio lillois croise l’esprit rock indé et la culture geek. En fondant We Are Enfant Terrible, la chanteuse et clavier Clo Floret, le guitariste Thomas Fourny et le batteur Cyril Debarge étaient encore imprégnés des musiques en 8 bits des jeux électroniques avec lesquels ils avaient grandi. Leur électro sale et farceuse, leurs superpositions de rythmiques disjointes, leurs mélodies aériennes, leur hédonisme opiniâtre parlent immédiatement à quiconque a passé quelques dimanches après-midi sur une Gameboy.

http://www.myspace.com/weareenfantterrible

Interview We are enfant terrible

Janski Beeeats

janskiTout droit débarqué de la mégalopole imaginaire de Tower City, Janski Beeeats est bien plus qu’un personnage de BD. Sur scène, c’est un véritable "electro hero". Armé tantôt d’une guitare, tantôt d’un synthé, il bidouille les sons, s’agite en tous sens, arborant un visage apocalyptique. Entre chiptunes, mélodies synthétisées et beats frénétiques, il transforme le dancefloor en une partie de Space Invaders. Découverte électro du Printemps de Bourges 2010, et accompagné par le réseau Fraca-Ma, Janski Beeeats rafle tout sur son passage. A découvrir absolument !

www.myspace.com/janskibeeeats

Interview Janski Beeeats

Timber Timbre

Timber TimbreLe trio canadien Timber Timbre, emmené par le chanteur et guitariste Taylor Kirk, est une des plus envoutantes découvertes de l’année : une voix au centre d’une figure dessinée par Jeff Buckley, Leonard Cohen et Jim Morrison, des arrangements folk-blues extraterrestres, à la fois décharnés et hypersophistiqués, des mélodies qui hantent durablement la mémoire. Évidemment, ce n’est pas d’une franche gaieté, mais demande-t-on aux chamanes de porter un gros nez rouge ?

http://www.myspace.com/timbertimbre

Interview Timber Timbre

Transgunner

TransgunnerDu râtelier de grattes vintage à la pointe des baskets, le power trio Transgunner a le souci du détail quand il s’agit de raviver la braise rock qui brûlait les seventies. Un héritage assumé, un souffle neuf. Et la flamme de nouveau s’élève, plus claire encore. Le maître de Cadaqués le conseillait déjà aux jeunes peintres : « N’essayez pas d’être moderne, vous le serez toujours trop ».

En live !

http://www.myspace.com/transgunner

Interview Transgunner

YAA

YaaYelling Atlanta Animals. Quelques mois auront suffi aux trois jeunes braillards (yelling) sudistes (Toulouse ? Atlanta ?) pour se faire entendre haut et fort. C’est que Philippe et Nicolas, aux voix, virevoltant entre guitare, basse, claviers, et leur room mate Antony, aux drums montrent d’un tel caractère qu’ils se sont d’ores et déjà largement émancipés de leurs aînés Foals, Klaxons, The Horrors ou Bloc Party.

En live !

http://www.myspace.com/weareyaa

Interview Yaa

Quadron

QuadronRobin Hannibal avait déjà un peu bourlingué quand il a rencontré Coco Maja Hastrup Karshoj. Il a découvert en elle un diamant vocal particulièrement inspirant, avec sa voix de diva soul et son placement rythmique parfait. Les deux Danois ont alors créé Quadron, qui sonne comme si la Tamla Motown s’était chargée de la bande originale de 2001, l’Odysée de l’espace. Une sorte de rétro-futurisme ou de nostalgie anachronique, une rupture sur le continuum espace-temps…

http://www.myspace.com/quadronquadron

Viva and the Diva

Viva and the DivaPour une création lors d’une carte blanche à Sonic Youth pour Jazz à la villette, Maxime Delpierre (Joakim, Louis Sclavis) rassemble Sir Alice, Arnaud Roulin (Poni Hoax, Paris), Mark Kerr (Rita Mitsouko) et crée Viva & The Diva. Une batterie tribale entourée de MPC et autres boîtes à rythmes, un synthé basse enivrant, des mélodies de claviers et de guitares obsédantes, une voix androgyne murmure, envoûte et scande... Entre balade synthétique et hip-hop métallique, le casting se transforme en bulldozer scénique et Viva & The Diva assure la première partie de Throbbing Gristle avec Pansonic pour son deuxième concert. Un album produit avec Frederic Soulard (Poni Hoax, Jeanne Balibard) devrait voir le jour très bientôt.

www.myspace.com/vivaandthediva

Interview Viva and The Diva

Filewile

Entre dub cosmique et abstract survolté, la musique de Filewile oscille entre avant-garde et gag, entre recherche pointilleuse et gros délire. Ces Suisses remplissent leurs ordinateurs de sons improbables d’instruments jouets, de chansons asiatiques, de bribes de télévision ou de disques pédagogiques d’un autre temps, et en font une électro délirante et sensuelle qui fait songer à une rencontre de Pierre Henry et de Massive Attack, ou à une initiation de Boby Lapointe au maniement du sampler…

http://www.myspace.com/filewile

Interview Filewile

My Heart Belongs to Cecilia Winter

FilewileLeurs exploits scéniques et un premier très beau CD Our Love Will Cut Through Everything ont déjà valu au trio zurichois les louanges de Rufus Wainwright et de Scott Matthew, ainsi que la faveur d’un public de plus en plus large, bien au-delà des vallées plus habituées aux échos du ranz et du yootz qu’à cet indie rock que d’aucuns comparent à Jesus and Mary Chain ou à Sigur Rós.

En live !

http://www.myheartbelongstoceciliawinter.ch/news/

Interview My Heart Belongs to Cecilia Winter

My Little Cheap Dictaphone

Version courte ou version longue, MLCD = groupe pop aux élans sophistiquées ou objet curieux et attendrissant. Voilà le quatuor liégeois qui revisite « l’opéra-rock » sauce cabaret des 50’s, aux épices rock et pop féeriques.

www.myspace.com/mylittlecheap

Interview My Little Cheap Dictaphone

True Live

Quand True Live est apparu dans les clubs de Melbourne et de ses environs, les critiques ont parlé d’une révolution dans le hip hop. Ces six musiciens mêlent leurs cultures, leurs savoirs et leurs passions sans laisser de place aux clichés : on entend un violon marquer le beat du rap, la production mêle des climats à la John Coltrane et à la Justice, puis soudain tout s’évade par le funk et revient par la musique de chambre… Un kaléidoscope, un voyage en accéléré, un triple salto…

http://www.myspace.com/truelive

Interview True Live

Does It Offend You, Yeah ?

Sur la bande originale du jeu vidéo Gran Turismo 5 ou du film American Teen, sur des remixes de Bloc Party, Muse ou The White Stripes, on entend l’art singulier de Does It Offend You, Yeah ? (les fans écrivent DIOY,Y ?) : une grosse puissance de feu, des beats musculeux, un son filtré à mort, mais le chic pour faire sortir une mélodie pop au moment où on s’y attend le moins. Et ces punks techno-rock sont aussi des bêtes de scène.

http://www.myspace.com/doesitoffendyou

Mechanism for people

Mechanism For People est né des cendres du groupe Horses Eat Sugar. Le guitariste ainsi que le bassiste ont opté pour un style proche d’un shoegaze émotionnel teinté d’electro.

www.myspace.com/mechanismforpeople

Interview Mechanism for people

Pigeon John

Pour schématiser, disons que Pigeon John est au rap américain ce que Tom Zé est aux tropicalistes brésiliens ou Mathieu Boogaerts à la chanson française : un poil à gratter en même temps qu’un styliste, un surdoué en même temps qu’un marginal. Avec une huitaine d’albums solo en dix ans, il s’est bâti une réputation d’esprit libre et so chic, mais aussi d’artiste de scène aux performances éblouissantes.

http://www.myspace.com/pigeonjohn

Interview Pigeon John

Young Fathers

De La Soul meets Marcel et son Orchestre… Les Young Fathers, trio de gamins écossais bricolos et farceurs, ont décidé de prendre le rap à l’envers de la street credibility et de la noirceur systématique du propos. Gros déconneurs et ironistes virtuoses, ils embrochent les clichés et osent des chorégraphies délirantes qui tiennent plus du faux boys band que du vrai gangsta. Et c’est un délice de les entendre rapper « vivent les jeunes filles, au revoir »…

http://www.myspace.com/youngfathers

Interview Young Fathers

John Grape

Cité des sacres et des bulles, Reims est aussi berceau de courants artistiques majeurs : Grand jeu, Collège de ‘Pataphysique… et cette Reims Academy d’où jaillit la nébuleuse The Bewitched Hands, ou aujourd’hui le frais émoulu trio-phalanstère John Grape et ses ballades antifolk dignes du meilleur d’Herman Düne habillé chez Van Dyke Parks.

John GrapeEn live !

http://www.myspace.com/johngrape

Interview John Grape

Cracbooms

Le nom, en référence au "piège à filles" de Dutronc, est resté de leurs débuts en 2008, joues rondes, franges basses et farfisa, quand ils chantaient Lonely People, en anglais, et partageaient avec The Glums le vinyle comme les deux sets par soir à Hambourg. Depuis, la power pop de The Cracbooms a retrouvé la langue natale, celle de Vialatte : C’est maudit ! et gagné en LOL.

En live !

http://www.myspace.com/thecracbooms

Concrete Knives

Le combo a fait main basse sur le fret de Fender Tele et claviers vintage que trimballait une escadrille de B-52s atterrie par mégarde en Basse-Normandie, sans se soucier plus avant des vieilles carlingues vidées de leur contenu. Concrete Knives préfère affûter son tranchant sur le béton du tarmac et profiler dans le neuf sa pop fraîche, pimpante, mélodique, inventive.

En live !

http://www.myspace.com/concreteknives

Interview Concrete Knives

Metronomy

Joseph Mount est un remixeur frénétique (de Charlotte Gainsbourg à Roots Manuva) dont le projet personnel, Metronomy, fait le lien entre une tradition électro minimaliste d’avant-garde (de Kraftwerk à Autechre) et un solide sens de la séduction pop qui fait parfois comparer son groupe à un OMD porté sur l’abstraction. Radical, élégant, Metronomy ne déteste pas, à l’occasion, tordre le cou à la fluidité rythmique.

http://www.myspace.com/metronomy

Interview Selah Sue et Metronomy

Selah Sue

Il faudrait imaginer une Erykah Badu flamande, une Lauryn Hill douée pour l’ironie, une Joni Mitchell qui aurait écouté Otis Redding plutôt que Bob Dylan… Selah Sue n’a pas beaucoup plus de vingt ans mais son mélange de dubstep, de soul et de reggae lui dessine une personnalité bien à part. Avec gouaille, insolence, désinvolture mais aussi beaucoup de gravité, elle tamponne de plein fouet le vague à l’âme de l’Europe en crise.

http://www.myspace.com/selahsuemusic

Le vendredi

Eluveitie

EluveitieUne vielle à roue ? Eh oui, avec Eluveitie la vielle est metal, mais aussi la cornemuse, le cromorne ou le tin whistle. Ces Suisses emmenés par le charismatique Chrigel Glanzmann sont le chaînon manquant (et imprévisible) entre Rammstein et l’Héritage des Celtes de Dan Ar Braz, entre le trad le plus enraciné et l’électricité la plus brutale. Les plus dépaysants des invités de cette soirée en forme tour d’Europe du metal.

http://www.myspace.com/eluveitie

Interview Eluveitie

Dagoba

DagobaShawter n’est pas l’Alibert du power metal. D’ailleurs, le chanteur marseillais ne s’exprime que dans un anglais semé de maléfices et de noires images qui a fait de son groupe, Dagoba, une des références européennes du genre. Mais Shawter et ses trois complices ont fait de leur riante Provence la base de départ d’attaques soniques d’une violence grandiose. Dernier raid en date : Poseidon, quatrième album d’une fière sauvagerie.

http://fr.myspace.com/dagoba

Interview Dagoba

Raphael Saadiq

raphael saadiqRaphael Saadiq est passé par une faille spatio-temporelle. Les compositions, le grain de voix, les arrangements, la production, tout ressemble aux classiques de la soul des années 70. Chanteur dans les groupes Tony ! Toni ! Toné ! et Lucy Pearl dans les années 90 puis producteur à succès pour The Roots, D’Angelo, Joss Stone et d’autres, il a cessé de courir après the next big thing et explore depuis quelques années les sortilèges des maîtres anciens, des Temptations à Al Green. Et il a si bien retrouvé leur âme qu’on ne va pas s’en plaindre.

En live !

http://www.myspace.com/raphaelsaadiq

Interview Raphael Saadiq

Myciaa

MyciiaCertains sets tiennent du combat prométhéen. Tel celui que livre sur scène MYCIAA : quelques silhouettes frêles, féminine et masculines, juste armées de guitares, de mailloches et de cris, face au déferlement continu de la monstrueuse machine au beat implacable qui vomit le son tout en clignotant de sa douzaine d’yeux vidéo comme une installation de Nam June Paik. Un affrontement dont on sort pantelant.

En live !

http://www.myspace.com/myciaa

Interview Myciia

Fumuj

FumujQue de chemin parcouru depuis l’accompagnement de Fumuj dans la première session du dispositif Propul’Son ! De retour après une tournée de plus de 60 dates autour de leur précédent album, Fumuj présente son troisième opus intitulé Drop a Three et continue sa métamorphose, plus hip hop que jamais, à coups de guitares saturées et de beats cadencés : une fusion d’un nouveau genre, fidèle à l’énergie et au groove de la formation. Désireux de fusionner les publics et de briser la barrière du silence, Fumuj élargit son champ d’action en proposant sur scène une création multi-sensorielle vouée à mêler l’univers des sourds et celui des entendants. Plus qu’un concert, une expérience innovante guidée par la rencontre du hip hop, de l’electro et du rock, où la musique fracassante et fédératrice du groupe transcende, où libérer la bête en chacun devient plus qu’un simple mot d’ordre.

www.myspace.com/fumuj

Interview Fumuj

Septicflesh

SepticfleshAvant de s’appeler Septicflesh, ce groupe s’appelait Septic Flesh, mais il était déjà grec. Après plus de vingt ans de carrière (avec quelques éclipses toutefois), ils écrivent toujours le heavy metal tout en caractères gras et en majuscules, avec un sens étonnant de la narration fantastique. Ils viennent pour la première fois au Printemps de Bourges pour présenter au public français les chansons de leur nouvel album, The Vampire from Nazareth.

http://www.myspace.com/septicfleshband

Interview Septicflesh et Punish Yourself

Punish Yourself

Punish YourselfL’indus n’est pas seulement un univers noir et sinistre. Ce peut être un univers multicolore et réjouissant. Les Toulousains de Punish Yourself déploient une imagerie tordue, crade, survoltée mais perpétuellement iconoclaste, jouissive et politiquement incorrecte, avec des influences sainement hétéroclites (des Cramps au krautrock, de la techno hardcore à Iggy Pop)… Les concerts de PY sont une expérience mémorable : corps peints en fluo, délires zombies, virtuosité collective.

http://fr.myspace.com/punishyourself

Florent Marchet

Florent MarchetDans quelques décennies, les historiens et les psychosociologues décortiqueront les chansons de Florent Marchet pour comprendre les humains du début du XXIe siècle. Dans ses petites cartes postales douces-amères, il dresse le portrait de ses contemporains avec un mélange unique de cruauté et de compassion, de précision clinique et d’impressionnisme pudique. Et cet esthète du mot juste et du synthé vintage joue d’une palette d’émotions singulièrement riche…

http://www.myspace.com/florentmarchetmusic

Interview Florent Marchet

Heartbeat Parade

Vinch torturait sa gratte dans le metal band français Riktus quand Felix et Vinny martelaient la rythmique des hardcore Luxembourgeois dEFDUMp. Réunis au labo de la Kulturfabrik, ils ont ensemble élaboré un mathrock aux architectures complexes chargé d’un véritable message, délivré en cut-up d’interviews et discours édifiants piochés dans les bandes-son des infos.

En live !

http://www.myspace.com/heartbeatparade

Interview Heartbeat Parade

Frànçois And The Atlas Mountains

Je suis de l’eau chante Frànçois Marry. Eau de la Charente, ou de l’Avon, il passe sa vie d’une rive à l’autre, en aime l’atmosphère brumeuse et éthérée comme ses aquarelles - de l’eau encore. Et ses chansons, français et anglais mêlés, ruissellent de cordes ou s’enveloppent du mystère des voix basques comme un lavis préraphaélite.

En live !

http://www.myspace.com/francoisinbristol

Interview François and The Atlas Mountain

Carte blanche

Encore un groupe du label Ed Banger au Printemps de Bourges 2011 – et quel groupe ! Après dix, vingt, cent aventures électro prestigieuses, le Français DJ Mehdi et l’Anglais Riton se sont unis pour l’amour de la house et des bons gros sons du Chicago mythique. Un exercice de style ? Mieux : une orgie de rythmiques classiques et classieuses, une frénésie de figures spectaculaires et vénéneuses.

http://www.myspace.com/djmehdi

Interview Carte Blanche

Projet Vertigo

La contrebasse vrombit, s’installe en boucles, se dédouble le temps d’un solo à l’archet qu’une voix pétrie d’histoires étranges, les riffs d’une guitare rageuse, digne de Snakefinger, et tout un clapping de frottements et craquements viennent traverser en météores. Trio de haut vol, Projet Vertigo est d’ailleurs en passe de télescoper le siteswap de Jérôme Thomas.

En live !

http://www.myspace.com/leprojetvertigo

Interview Projet Vetrtigo

Reverso Mecanic

Après plusieurs années passées à minutieusement régler, ou même changer les rouages, engrenages, barillets et échappements de leur horlogerie noisy, Mathieu Teissier (guitare/chant) et Lucas Escalé (drums) ont trouvé avec Théo Giral (synthé/guitare) l’exactitude entre musiques souche et contemporaine comme le démontre leur nouveau Black Blue Haze au cadran body art tout éclaboussé de bleu IKB.

En live !

http://www.myspace.com/reversomecanic

Interview Reverso Mecanic

Lena Deluxe

Déjà remarquée chez Roken Is Dodeljik, ou aux claviers derrière Brisa Roché, la belle Lilloise cachait aussi sous un pseudo de teaseuse new burlesque son ‘rock porcelaine’ à sombre engobe Velvet Underground, décor de motifs Shannon Wright, Cat Power ou Libertines aux fêles délicats.

En live !

http://www.myspace.com/lenadeluxe

Interview Lena Deluxe

Is Tropical

On a encore peu vu en France cette jeune signature du label Kitsuné. Deux guitaristes, claviers et chanteurs, Gary Barber et Simon Milner, et un batteur, Dominic Apa, jouent masqués sur scène, dans une boule d’énergie post-punk et post-électro qui n’exclue pas de subites envolées d’un curieux lyrisme pop. Au départ, on comparait Is Tropical aux Klaxons ; clarifions : ils jouent plus vite, plus fort, plus barré.

En live !

http://www.myspace.com/istropical

Interview Is Tropical

Le jeudi

Christine

ChristineAeon Seven et Kunst Throw comptaient déjà des kilomètres au compteur de leurs turntables quand ils décidèrent de faire équipe et embarquer à bord d’une nouvelle machine rutilante, baptisée Christine en hommage à l’inquiétante Plymouth Fury 1958 rouge sang du film culte de John Carpenter. Un quatre platines au démarrage foudroyant qui dérape en car chase Death On Wheels : « Christine, show me ! ».

En live !

http://www.myspace.com/sheischristine

Interview Christine

Turnsteack

turnsteackDams & FX, les deux turntablists glitch-hoppers ont livré de nombreuses battles de scratch enragées, type Championnat IDA, et pas mal traîné avec les plus grands, de N-Type, Blackalicious, Q-Bert à Radioclit… avant de déclencher leur ’Pollution Sonore’. Un live electro-indie à quatre mains, electro-break, glitch et convulsions big-beat, digne de Glitch Mob ou Aphex Twin.

En live !

http://www.myspace.com/turnsteak

Interview Turnsteack et (TRAP)

(TRAP)

trapCommando franco-canadien entraîné au camp dDamage, Mr Oizo, KMFDM et autres adeptes du brutal, (Trap) danse une sorte de haka guerrier, ou plutôt de pyrrhique gesticulée et vociférée les armes au clair, Zôl à l’implacable machine gun, Merlin Ettore aux traps à canons sciés. Pas du leurre gonflable à la Maskelyne. Et pas de quartier.

En live !

http://www.myspace.com/trapsound

DJ Brace

DJBraceAs du scratch (champion des DMC et Scribble Jam), mixer respecté (Révélation du Montréal Électronique Groove), l’Electric Nosehair Orchestra de DJ Brace sample des originaux de banjo, sections de cordes, de cuivres, guitares jazzy, chœurs r’n’b et même le flow. Hip hop, électro … Entre New York et Montréal, neige et vent ont tôt fait d’effacer la trace des frontières.

En live !

http://www.myspace.com/djbrace

Interview DJ Brace

Brigitte

BrigitteÉmissions branchées, presse spé, agences de pub, réalisateurs de cinéma, tout le monde s’arrache Brigitte depuis quelques mois. Mais cette Brigitte sont deux. Et le duo Brigitte prouve que l’on peut être mère de famille et attirée par la liberté la plus timbrée, vêtue en vintage des années 70 et complètement postmoderne, douée pour la reprise hyper-décalée (Ma Benz de NTM en rap neurasthénique) et capable de composer des hymnes pop teigneux…

En live !

http://www.myspace.com/brigittesisters

Interview Brigitte

Wrestling Gang Bang

PRO7, le DJ/producteur au masque El Santo du Catcheur et La Pute ou des soirées Travesti Monsters, la sensuelle autant que ténébreuse vocaliste Ma Public Therapy et le bassiste/guitariste Daryl Corn Flexx aux muscles rock. Trois bêtes de ring propulsées sur les dance floors, prêtes à balancer leur nouvel électro dubstep Hip Hop : le Rock Step ! Et la foule hurle aux luchadores : « ¡ Queremos sangre ! »

En live !

http://www.myspace.com/wrestlinggangbang

Interview Wrestling Gang Bang

Seth Gueko

Dans la famille rap français, je voudrais le Manouche. Nicolas Salvadori, alias Seth Gueko, incarne la mythologie du gangster gitan sans foi ni loi, avec le gun facile et la langue bien pendue. Proverbes idiosyncrasiques (« Mieux vaut être esclave chez Dieu que roi chez Satan »), autoportraits allitératifs (« 4x4, Kalach, sape, liasse, chatte, Canal Sat »), balafres et braquages : oui, oui, c’est un peu hardcore.

http://fr.myspace.com/sethgueko

Interview Seth Gueko

La Phaze

Depuis quatre albums, La Phaze conjugue la puissance de la dance music (drum’n’bass, breakbeat, jungle…) avec l’énergie brute et sans fioritures du rock’n’roll. Après avoir foulé les scènes du monde entier, le trio revient défendre sur les routes de France Psalms and Revolution, nouvel opus débordant de riffs de guitare, de synthés vintage, de phrasé hip hop… et surtout d’énergie. pour cette tournée, un quatrième musicien vient compléter l’équipe en la personne de Cédric aka Undergang. Leur seul souhait : vous offrir par leur live “une échappatoire salvatrice et fondamentale” !

www.laphaze.com

Interview La Phaze

Fowatile

Fowatile (dites : fo-we-taïle) déboule dans le hip hop français et bouscule ses dogmes, bafoue ses lois. À la tête du gang lyonnais, Elby Dillinger balance ses punchlines en anglais, les souligne d’une superbe voix soul que ses acolytes appuient tout en live : batterie, claviers et sources joués, malaxés et recrachés en direct avec un groove digne des Herbalizer, Flying Lotus ou Beat Assaillant.

En live !

http://www.myspace.com/fowatile

Interview Fowatile

Under Kontrol

Sans platines, sans machines, sans trucages. Rien dans les boucles, rien dans les racks, juste la vox humana pour cymbales, percussions et scratches en une polyrythmie strictement buccale que la chorégraphie mimée rend plus irréelle encore. À ce jeu de grande illusion sonore, les quatre de Under Kontrol - Micflow et Mr Lips (PHM),Tiko et Fayabraz - ont été couronnés champions de France, puis champions du monde des beatboxers.

En live !

http://www.myspace.com/underkontrol

Interview Under Kontrol

Supa Hataz

Grandi aux Bermudes dans les sound systems, Mc Troy s’est retrouvé en France frontman chez D.Abuz System, Superman Lovers et Busta Funk avant de s’acoquiner avec l’Argentin Krak In Dub, jungle soldier de Mas I Mas, et de débaucher l’ingé-son basque Waks. Le dubstep breakbeat de Supa Hataz s’illumine de vidéos, cartoons et captations directes par V-Jo.

En live !

http://www.myspace.com/supahataz

Interview Supa Hataz

Monkey and Bear

Le singe tient les drum kits, l’ours les machines, les claviers, et chante diphonique, voire triphonique ; subrepticement, un Bubbling Cat félin s’est glissé à la basse. Mais loin du cartoon ou de la ménagerie foraine, la powerpop 8 bit animalière de Monkey and Bear monte en clameur des moiteurs de la jungle, où les compères s’abreuvent au même marigot que Dan Deacon et Animal Collective.

En live !

http://www.myspace.com/monkeyetbear

Interview Monkey & Bear

Radio Radio

Une fois encore, le réseau des musiques actuelles en région Centre fait la part belle au Québec en accueillant Radio Radio dans le cadre d’un échange artistique. Alors que le match retour se fera au pays des caribous avec le tourangeau Boogers, le trio québécois se prépare à tirer le premier à Bourges. Un rap décalé, chaleureux, et teinté d’électro et de rock : voici que nous promet Radio Radio, forts d’une solide réputation scénique doublée d’un paquet de récompenses attribuées par le métier au Québec. Gageons qu’ils sauront nous amener sans peine à chanter dans leur Jacuzzi...

En live !

www.myspace.com/laradioradio

Interview Radio Radio

Le mercredi

Asaf Avidan & The Mojos

AsafAvidanAvec sa voix haut perchée et son lyrisme camp, Asaf Avidan fait revivre une folie qui a déserté le rock business depuis belle lurette. Entre retour du glam et héritage direct de Janis Joplin, entre folk metal et dylaneries passées à l’acide, le chanteur israélien incarne une sorte de revival seventies passablement jouissif et sans complexes. Et, sur scène, ses Mojos lâchent les chiens avec jubilation.

En live !
Asaflive

http://www.myspace.com/findlovenow

Interview Asaf Avidan & The Mojos

Corleone

CorleoneTrois cousins, trois micros, deux guitares, une batterie : Corleone perpétue la tradition de ces machines simples qui, depuis que le rock’n’roll existe, vont puiser l’électricité au plus profond de la moelle épinière. Un fracas classique de power trio mais leurs chœurs omniprésents semblent vouloir réconcilier la violence et les cieux, et font sonner Corleone comme une improbable rencontre des Beach Boys et de ZZ Top.

En live !
corleone-live

http://www.myspace.com/corleoneband

Interview Corleone

HushPuppies

hushpuppiesAu début, on les voyait quelque part entre The Hives et Death In Vegas, puis on a compris que ce quintette perpignano-bordelais (en fait, un groupe de Paris) avait inventé une hybridation curieuse de rock garage et d’esprit mod (ou le contraire). Avec leur troisième album, The Bipolar Drift, les HushPuppies naviguent entre power pop et new wave au second degré, revivalisme brit-pop (ça existe) et réincarnation des pionniers de l’indie rock. Un univers éclectique et incroyablement cohérent.

En live !
hushpuppies

http://www.myspace.com/hushpuppies

Interview HushPuppies

I Am un Chien !!

iamunchienBon, il faut aimer la distorsion ! Mais, dans la famille disto, I Am Un Chien se pose là, avec son répertoire versatile et semé de contrepieds. Le duo parisien se frotte au rock, au hip hop, au ou à l’électro pure et dure avec toujours la même énergie sauvage et sans complexe, déjà repérée sur plusieurs EP incendiaires au son vigoureusement distordu. Rugueux et pêchu.

En live !
I am un chien

http://www.myspace.com/iamunchien

Interview I am un chien

Oh La La

ohlalaEn 1982, Elli et Jacno avaient sorti Oh la la, petit prodige de pop-rock synthétique. Presque trente ans plus tard, Natasha Le Jeune (ex-chanteuse d’AS Dragon) crée Oh La La !, formation rétro-futuriste avec Benjamin Lebeau, moitié des Shoes. On pense évidemment aux Kills, aux débuts des Rita Mitsouko et même aux défunts White Stripes : des mots drus, un son abrasif, des chansons hérissées d’une énergie autarcique mais inépuisable. Oh la la…

En live !
ohlala

http://www.myspace.com/natashaband

Interview Ohlala

Vismets

vismetsDes tableaux de James Ensor à ses crises politiques, la Belgique pratique volontiers le foisonnement baroque, les couleurs heurtées, l’alliance aigre-douce de la rigueur glaciale et de l’instinct primitif. Avec les Vismets, on est raccord ! Guitare et chant bien rock, rythmique et claviers de dancefloor, son saturé et tourneries hypnotiques mais, aussi, des contrepieds fréquents et toutes sortes de surprises qui les font sortir du garage pour un nomadisme audacieux.

En live !
Vismets

http://www.myspace.com/thevismets

Interview Vismets

Toutes les interviews

Haut de page