Matt Bauer - The island moved in the storm

Matt BauerEn 1968, une jeune femme est retrouvée morte au bord d’un chemin de terre, près de Eagle Creek, au nord de Georgetown, dans le Kentucky. Pendant près de trente ans, elle est la « Tent Girl » (la « Fille de la Tente »), surnom attribué par la presse, car elle avait été retrouvée emmitouflée dans un textile ressemblant à un sac de tente.

Cet album présente une série de scénettes entremêlées, inspirées par l’histoire de cette fille, repensée en incorporant l’imagerie et les lieux de ce Kentucky rural où Matt Bauer a grandi. Ces chansons explorent ce que signifie être chez soi et être perdu, ce que signifie passer de la vie à la mort.

Les arrangements musicaux conserve l’esprit d’économie et d’espace des précédents enregistrements de Bauer, tout en agrandissant sa palette de sons et d’instrumentations. Tout un éventail d’amis musiciens venus de Brooklyn, où Matt vit actuellement, et de la baie de San Francisco apportent leurs contributions à ce disque.

On retrouve ainsi Mariee Sioux, Angel Deradoorian (Dirty Projectors), Alela Diane, Greg McMullen (Chris Whitley), Elisabeth Dotson-Westphalen (St. Vincent), Nathan Wanta (Last of the Blacksmiths), Angela Webster (Rhett Miller), et Frank Floyd, avec qui Matt collabore depuis longtemps.

+ d’infos : www.myspace.com/mattbauer

Haut de page