Le Rock Dans Tous Ses États 2010

Rock dans tous ses Etats 2010
Les radios de la FERAROCK étaient présentes sur le festival Le Rock dans tous ses Etats !

Ce fut l’occasion pour les auditeurs de découvrir la plupart des artistes de la programmation, d’écouter en direct ou en différé sur les radios FERAROCK les excellentes émissions spéciales réalisées sur place et de se délecter dans son fauteuil grâce à l’écoute de ces merveilleux concerts...

Pour retrouvez toutes les interviews, chroniques, vidéos et potins du festival, c’est ici :

Les artistes reçus le vendredi 25 !

Black Box RevelationTHE BLACK BOX REVELATION

Il existe, quand il fait gris, deux solutions pour l’homme : chercher les couleurs, ou plonger dans le noir. Chez les Belges de Black Box Revelation, c’est carrément dans le fusain que l’on plonge, dans la graisse blues-noire d’un garage méchamment efficace, dans l’absolue élégance rock’n’roll de morceaux inflammables. Deux excellents albums et des concerts fascinants ont suffit pour faire la réputation des garçons : on ne leur confierait pas nos filles, mais on leur offre nos corps meurtris et nos tympans déchirés avec bonheur.
Site internet : http://www.blackboxrevelation.com/

Les Tambours du BronxLES TAMBOURS DU BRONX

Vieux de la vieille, verts comme le bambou qui vient de percer mais puissants comme le baobab centenaire, souvent copiés mais jamais égalés, les shows rugissants et visuels des Tambours du Bronx ont toujours fasciné leurs auditeurs autant qu’ils ont dessiné leurs époques. Des symphonies industrielles pour revisiter le monde moderne, des dédales rythmiques et électroniques pour explorer les arcanes de sociétés complexes : parfait en temps de crise.
Site internet :http://www.tamboursdubronx.com/fr

Dark HorsesDARK HORSES

Un groupe qui ouvre pour Kasabian ou Black Rebel Motorcycle Club a forcément de quoi attirer l’attention. Les Britanniques Dark Horses, menés par la voix obsédante de Lisa Elle, ont même de quoi la conserver, indéfiniment : un psychédélisme noir d’encre, des circonvolutions tordues et un mysticisme envoûtant forment le paysage de leurs rêves et cauchemars. C’est splendide, captivant, et on n’en sort jamais tout à fait indemne.
Myspace :http://www.myspace.com/darkhorsesofficial

Bang Bang EcheBANG BANG ECHE

Ne vous fiez surtout pas au visage angélique de T’Nealle Worsley, tête pensante des exceptionnels et néo-zélandais Bang Bang Eche : derrière le poupon bout un démon. Car quand il explose avec ses camarades, ça donne une version TNT d’Hadouken ! ou des Klaxons, un électro-rock joué pied de plomb au plancher, des morceaux à danser la tête à l’envers, à slammer dans la sueur et à pogoter dans la bonne humeur. Du bonheur.
MySpace :http://www.myspace.com/bangbangeche

Brother AliBROTHER ALI FEAT. BK-ONE

Pas certain de savoir ce qu’est la coolitude ? Pas tout à fait sûr de savoir shaker le booty en ondulations sensuelles ? Brother Ali, personnage détonnant du hip hop US, est là pour vous : albinos, massif comme un baobab, le garçon passionne autant par le groove vicieux de ses morceaux que par ses textes à la profondeur radicale et fascinante. Avec l’autre bricoleur fou BK-One dans ses bagages, le frère Ali va faire bobo aux préjugés.
MySpace :http://www.myspace.com/brotherali

Dan Le SacDAN LE SAC VS SCROOBIUS PIP

Quiconque a déjà entendu le petit tube Thou Shalt Always Kill sait que les textes spoken word de Scroobius Pip sont immensément drôles, fins et rageurs. Quiconque l’a déjà vu sur scène avec son comparse Dan Le Sac en a encore des bleus un peu partout : incroyable de puissance, la paire de Stanford-le-Hope en Angleterre est capable de remuer ciel, terre, estomacs et ciboulots dans des sets électro frappadingues, à danser en camisole.
MySpace : http://www.myspace.com/lesacvspip

MonotonixMONOTONIX

Une fois dans sa vie et avant le trépas, il faut voir sur scène ces furieux garçons histoire d’être bien certain d’avoir tout vu et tout vécu. Incroyablement physiques, jouant souvent en plein milieu d’un public rendu frappadingue, débraillés et braillards, rugueux sur le riff et cogneurs sur les fûts, les Israéliens et leur rock crasse sont une expérience à côté de laquelle la plus flippante des montagnes russes n’est qu’une aimable promenade enfantine.
MySpace : http://www.myspace.com/monotonix

Jeff LangJEFF LANG

Le folk, le blues, le rock primaire peuvent encore, c’est un paradoxe, regarder vers l’avenir. Surtout quand ils proviennent de la jeune Australie : si le très habité et très virtuose Jeff Lang s’appuie sur les racines immémoriales de la musique blanche occidentale, c’est pour mieux la faire rebondir vers le futur, dans des torsions passionnantes et des circonvolutions frôlant un psychédélisme fascinant.
MySpace : http://www.myspace.com/jefflangmusic

DangerDANGER

Danger, dont l’unique cerveau, Franck Rivoire, a remixé à peu près la moitié de la planète (Sébastien Tellier, Boys Noize, Midnight Juggernauts, Estelle…) est aussi, dans le civil, un brillant graphiste. Pas étonnant, donc, que son électro dessine de telles beautés : rugueux, au fusain, alertes et lourds, rapides ou martiaux, les rondeurs et angles de ses morceaux ont des effets psychotropes sur les cortex et fantabuleux sur les corps possédés.
MySpace : http://www.myspace.com/2emedanger

TriggerfingerTRIGGERFINGER

Vous connaissez sans doute cette vieille rengaine scientifique, qu’Einstein lui-même a fait sienne : un kilo de plomb vaut un kilo de plumes (ou à peu près). Les trois Belges anversois de Triggerfinger en sont la preuve de laboratoire : entre blues et rock, leur musique est aussi rugissante qu’elle est agile, faite d’un alliage inédit permettant à l’acier de voler haut, très haut. Genre pas loin des supernovae, pour se brûler avec joie.
MySpace : http://www.myspace.com/triggerfingertheshooters

Haut de page