LOU MARCO - Sous La Peau

Partout chez Lou Marco, et même dans l’air respiré, règne la musique. Les charmes surannés du passé côtoient des audaces inédites. Ici, John Carpenter rencontre les Gorillaz et l’éclatant Prince frôle l’oubliée Bobbie Gentry ; Johnny Cash unit sa voix immémoriale aux loops synthétiques d’Aphex Twin tandis que les Specials troussent joyeusement Nancy Sinatra. Surf music et dub emplissent l’atmosphère de guitares claires et de basses grondantes.

La fille qui orchestre cette orgie sonique refusera toujours de choisir entre « les trucs sauvages et primitifs, les chansons sophistiquées et les climats étranges ». Elle-même, curieusement contrastée, a poussé telle une herbe folle au milieu des percussions et autres instruments de son père. Là est née sa fascination pour les vieux synthés, pédales d’effets et « machines en tous genres ». 

Lou Marco a d’abord œuvré avec le regretté Nikola Acin, critique rock et musicien lui-même, qui signe la moitié des textes de cet album. En 2008, elle compose la musique de la pub du parfum L’Homme d’Yves Saint Laurent : "Everything Can Go", et il en écrit les paroles.

Peu après la sortie de son EP en avril 2013, elle rencontre Arthur H, qui l’encourage à écrire en français. Lou lui propose alors de reprendre « India Song », fameuse chanson du film éponyme de Marguerite Duras, qui en signa les paroles. Leur duo, empreint d’une précieuse alchimie, donne le ton : les titres de Sous la Peau agissent comme des mantras qui ont le pouvoir d’apaiser les tourments et d’exalter les sens.

Ritournelles disloquées comme « Sous la peau », premier single pas aussi léger qu’il n’y paraît, ou rengaines de cabaret à la Tom Waits (« Angry at the Fridge »), les douze chansons de cet album, envoûtant jusqu’au vertige, vibrent d’invocations d’une impérieuse évidence. Ainsi « Shake the Fever » : « I want the ghosts, the freaks, the broken and the dreamers /If you’re a creep or a diva, we gonna shake the fever ». Soit, en français détraqué : « Donnez-moi des fantômes, des fêlés et des rêveurs, que vous soyez loser ou diva, nous allons faire monter la fièvre. »

Laurence Romance

+ d’infos : sur Facebook

L’album Sous La Peau est à découvrir et à gagner toute la semaine sur les radios FERAROCK !

Haut de page