Accueil > Les partenariats > LA FERAROCK EN 2016 - (...)

LA FERAROCK EN 2016 - Données socio-économiques et situation des radios de la fédération

PDF - 1.2 Mo
LA FERAROCK EN 2016 - Données socio-économiques et situation des radios de la fédération

La Ferarock est une fédération nationale de radios associatives, hertziennes et de proximité dont le but est de promouvoir les musiques actuelles. Elle regroupe 20 radios en France et développe un réseau de radios « cousines » au Québec et en Belgique. Elle met en place des actions de promotion des artistes et mutualise, au niveau national, des outils pour la filière et ses adhérents.

La Ferarock a pour projet, depuis longtemps, de fournir une image plus précise de ses différents visages. C’est aujourd’hui chose faite avec cette première photographie synthétique dont le but est de montrer une réalité : celle de radios souhaitant offrir une alternative aux réseaux commerciaux, investies sur leurs ter­ritoires, gérées par des bénévoles et dont la majeure part de la programmation est dédiée aux artistes émer­gents. Celle aussi de médias à la jonction de plu­sieurs mondes. Issus d’un tiers secteur cultu­rel a finalités non lucratives (ne dépendant pas totalement des subventions ni intégrale­ment soumis aux lois du marché), nous en­trons dans le champ de l’éducation populaire ou de l’économie sociale et solidaire, tout en étant la première marche de promotion de tout un secteur économique.

Les traits communs exposés ici n’ont pas pour but de cacher les particularités qui font, au final, la vraie richesse de ces projets dont l’indépendance est précieuse. A eux tous, ils représentent une forte énergie démocra­tique dont la place, toujours aussi essentielle, contredit un monde en évolution qui donnait la radio pour morte depuis bien longtemps.

Ces traits communs sont ainsi destinés à sen­sibiliser sur ce qu’apportent nos radios sur le plan de la citoyenneté, de la diversité, de l’ex­pression des droits culturels de chacun, du développement des projets des artistes...

Ces points communs sont aussi la précarité, la difficulté à maintenir des emplois et des aides publiques toujours plus faibles.

Haut de page