James Chance & les Contortions - Incorrigible !

Figure emblématique de la No Wave new-yorkaise, James Chance ne s’est pas contenté de mener une révolution musicale au début des années 80. En plus de 30 ans de carrière, celui que l’on connaît aussi sous le nom de James White, qui mena Teenage Jesus and The Jerks en compagnie de Lydia Lunch, et participa à nombre de projets remarquables, laisse déjà derrière lui une impressionnante discographie, d’une modernité a toute épreuve et d’une constante exigence.

Initialement paru en 2012, Incorrigible !, le dernier disque de James Chance, ne pût faire l’objet que d’une sortie en demi-teinte, suite à la faillite de son label, pour finalement mieux nous revenir aujourd’hui grâce à une re-sortie européenne, accompagné d’une parution en vinyle et d’une tournée d’une vingtaine de dates sur le vieux continent.

Et à l’écoute des neufs morceaux qui composent le disque du chanteur - saxophoniste, le terme d’ « Incorrigible » résonne comme un doux euphémisme. Auteur de disques cultes tels que le frénétique Buy ou le déroutant Off White, ainsi que de certains des morceaux les plus hallucinants de la compilation « No New York », James Chance, ici accompagné de ses « french contortions » et de collaborateurs prestigieux (notamment Ivan Julian des Voidoids et Norman Westberg des Swans, excusez du peu) n’a rien perdu de sa ferveur, même après trois décennies de carrière.

Mêlant toujours aussi habilement incandescence funk, free jazz maladif et attitude punk sans concession, James Chance propose une musique qu’il est le seul à savoir faire. S’appuyant sur un saxophone teigneux comme jamais, une section rythmique impeccablement groovy et des parties de guitares délicieusement déstructurées, ainsi que sur cette voix toujours hargneuse et idéalement (dé-)placée, le Sax Maniac s’autorise même au passage une reprise hallucinée de Gil Scott Heron avec un « Home is where the hatred is » parfaitement négocié. À mesure que s’enchaînent les titres de cet album, l’on croit distinguer l’ombre de Frank Sinatra s’agiter sur la musique d’un James Brown décadent, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on a envie de se mêler à la fête.

Écoute intégrale de l’album :

+ d’infos : http://jameschanceofficial.blogspot.fr/

L’album Incorrigible ! est à découvrir et à gagner toute la semaine sur les radios FERAROCK !

En tournée :

  • Jeudi 14 février 2013 : Pôle étudiant, Nantes, FRANCE
  • Vendredi 15 février 2013 : Grange A Musique, Creil, FRANCE
  • Mercredi 20 février 2013 : L’Ubu, Rennes, FRANCE
  • Jeudi 21 février 2013 : Le Silencio, Paris, FRANCE
  • Vendredi 22 février 2013 : Le Petit Bain, Paris, FRANCE
  • Samedi 23 février 2013 : Le Petrol, Anvers, BELGIQUE
  • Dimanche 24 février 2013 : Le Water Moulin, Tournai, BELGIQUE
  • Mardi 26 février 2013 : Le Magasin 4, Bruxelles, BELGIQUE
  • Vendredi 1er mars 2013 : La Laiterie, Strasbourg, FRANCE
  • Mercredi 6 mars 2013 : Le Temps Machine, Tours, FRANCE
  • Jeudi 7 mars 2013 : Le Sonic, Lyon, FRANCE
  • Vendredi 8 mars 2013 : La Coopérative de Mai, Clermont Ferrand, FRANCE
  • Samedi 9 mars 2013 : I Boat, Bordeaux, FRANCE
Haut de page