Hanni El Khatib - Head In The Dirt

Auteur d’un premier album très remarqué il y a deux ans ( Will the guns come out, 2011), le rockeur californien Hanni El Khatib nous revient avec une nouvelle livraison enregistrée a Nashville en compagnie du très recherché Dan Auerbach des Black Keys.

Si Will the guns come out prônait un retour au rythm’n’blues originel, reprise d’ « Heartbreak Hotel » à l’appui et emballage garage-rock suintant de rigueur, « Head In The Dirt » affiche des ambitions renouvelées. En terme de production tout d’abord, le son d’Hanni El Khatib s’est quelque peu éclairci, et l’influence des derniers enregistrements des Black Keys se fait naturellement sentir tout au long des onze morceaux qui composent ce nouvel album.

Côté composition, là aussi, le californien offre un disque d’une variété surprenante. Si les morceaux lorgnant ouvertement du côté des White Stripes sont toujours présents (« Head in The Dirt », « Skinny Little Girl »), on entre carrément dans la déflagration punk sur le très musclé « Family » et le stoogien « Sinking In The Sand ». Plus étonnant encore, sur le très lumineux «  Penny », Hanni El Khatib propose une authentique pop song, très éloignée de son univers habituel, tandis que les couplets de « Nobody Move » se mâtinent d’une touche Dub que n’auraient par renié les Clash de «  Sandinista ».

Il faut dire que le jeune homme maîtrise ses classiques sur le bout des doigts. Si on l’a vu par le passé citer Eddie Cochran où reprendre les Cramps, il nous offre ici un authentique Diddley Beat sur le très réussi « Save Me », tandis que le final de « Pay No Mind » jette un discret coup d’oeil du côté des premiers Black Sabbath.

Les puristes qui s’agaçaient de voir Hanni El Khatib verser dans un pastiche mal inspiré et récolter les lauriers publicitaires (bande son pour des séries télés et musique de pub) ne changeront probablement pas d’avis à l’écoute de ce « Head In The Dirt », les autres y trouveront exactement ce qu’ils sont venus y chercher : un disque de rock’n’roll dans la plus pure tradition américaine, racé et sans fioritures.

Hanni El Khatib - Family

+ d’infos : sur because.tv et Facebook

L’album Head In The Dirt est à découvrir et à gagner toute la semaine sur les radios FERAROCK !

Haut de page