Accueil > Les partenariats > Les partenariats passés > Partenariats albums > Françoiz Breut - A l’aveuglet

Françoiz Breut - A l’aveuglette

Françoiz BreutAutant le préciser immédiatement, on adore Françoiz Breut. Sans faire de bruit, à l’ombre de ses amis, du bout des cils, elle tisse patiemment une discographie plurielle, profonde et intelligente.

Après avoir offert ses services, puis mis sa jolie voix en libre service pour des complices multiples, elle prend enfin l’envol qui fera d’elle ce qu’on lui a toujours souhaité, une grande artiste aussi discrète que complète, un personnage essentiel dans l’horizon musical hexagonal. Compositrice, dessinatrice, illustratrice, chanteuse : il ne lui manquait définitivement plus que l’écriture. C’est désormais chose faite avec "À L’Aveuglette", quatrième étape d’une carrière pointilliste et passionnante.

La surprise est de taille. On savait la Belge d’adoption abreuvée aux meilleures sources, on ignorait seulement qu’elle s’en repaissait et laissait bourgeonner en son sein une plume toute en arabesques, brillant de mille feux, jaillissant en geysers puissants — “Les Jeunes Pousses”, “Nébuleux Bonhomme”. Ou, à l’opposé, montant minutieusement des architectures poétiques à la précision nanoscopique, un travail de patience étalant des mots intimes — “Dunkerque”, “L’Automne Avant L’Heure” —, maniant l’ellipse avec la dextérité de la couturière dans les mains de laquelle sont passées les plus fines étoffes et dont elles sont sorties encore plus magnifiées — “De Fil En Aiguille”, “Herr Rolf”. Françoiz Breut s’est définitivement affranchie de son entourage fidèle pour se hisser au rang des plus précieuses auteures.

Avec "À L’Aveuglette", Françoiz Breut donne un peu plus l’impression que rien ne peut l’atteindre, que jamais elle ne ploiera malgré les tumultes d’un marché récalcitrant et ingrat, et surtout malgré une reconnaissance publique de masse qui tarde à se montrer. Elle est une artisane prolixe, insaisissable et captivante. Malgré cet air timide, cette crainte de déranger, elle continue vaille que vaille à livrer des disques rares et émouvants, en une brillante et sempiternelle séance de jonglerie entre l’intime et l’universel.

+ d’infos : www.myspace.com/francoizbreut

Haut de page