FOOL’S GOLD - Flying Lessons

Cette semaine, du 11 au 15 mai 2015, les radios FERAROCK vous font découvrir "Flying Lessons", le nouvel album de Fool’s Gold paru le 20 avril chez Yotanka

"J’ai l’impression que Luke Top et Lewis Pesacov, les deux têtes pensantes de Fool’s Gold, ne nous disent pas tout au sujet de ce troisième album. Ils voudraient nous faire croire que « Flying Lessons » n’est que la conséquence naturelle de plusieurs mois de tournée à travers le globe en ouverture des Red Hot Chili Peppers ou Tinariwen,
sur les plus grands festivals internationaux (Glastonbury, Reading...). Je veux bien penser que le groupe californien ait multiplié les expériences depuis le succès fulgurant de leur premier single, « Surprise Hotel », en 2009. Mais ça n’explique pas tout, faut pas me la faire à moi.

Personnellement, j’opterais plutôt pour l’idée que les Fool’s Gold ont trouvé une faille spatio-temporelle et qu’ils ne veulent pas que ça s’ébruite. Le genre de porte passée inaperçue jusque-là, comme dans le film Dans la peau de John Malkovich. Honnêtement, c’est beaucoup plus crédible que le coup des tournées. Ça expliquerait notamment
comment les Californiens ont réussi à sonner comme à la grande époque du début des années 80, quand les Talking Heads, Tom Tom Club, Grace Jones, Sly & Robbie et autres Kid Creole & The Coconuts enregistraient leurs délires du petit matin dans les célèbres studios de Compass Point aux Bahamas, après des nuits orgiaques.

Fool’s Gold a en effet bizarrement trouvé le même équilibre improbable entre pop lancinante, disco tropicale, dub et funk blanc. Le genre de musique sur laquelle vous voulez danser doucement en regardant le soleil se lever sur la mer, juste avant d’aller vous affaler de fatigue sur la plage.

La basse est caressante, les percussions chaloupent, la guitare est créole et les synthés planent sur le tout de leur présence bienveillante. Tandis que les choeurs font des « woooooh hooo hooo » à coller des sourires sur tous les visages présents sur la piste. « I’m in love », « Another Sun », « Wildflower », « Break The » ou « Flying Lessons » ne sont que quelques exemples parmi les hymnes à l’indolence de cet album qui pourraient bien refaire le coup de « Surprise Hotel ». Alors qui osera poser la question au quintette sur la véritable histoire de ce « Flying Lessons » ? On ne peut pas continuer à nous prendre pour des naïfs plus longtemps.

Même cette pochette bigarrée, je ne serais pas étonné qu’on apprenne un jour que Fool’s Gold avait mis la main sur un projet d’artwork refusé au peintre pop James Rizzi pour le premier album de Tom Tom Club. Ne croyez jamais ce qu’on vous raconte !"

KALCHA

L’album Flying Lessons est à découvrir et à gagner jusqu’au 15 mai sur les radios FERAROCK !

Haut de page