Accueil > Les news > FAIR 2016 : les interviews

FAIR 2016 : les interviews (3/3)

Cléa Vincent, Jain, Juniore, Kid Wise et Sianna répondent aux questions de la FERAROCK ! Découvrez ci-dessous les interviews des artistes du FAIR 2016.

Cléa Vincent

Fair 2016 : Cléa Vincent

Difficile d’écrire la biographie de quelqu’un qui a encore tout à vivre. C’est au futur indicatif qu’il va falloir conjuguer les talents de la parisienne Cléa Vincent.
Elle est jeune, volontaire et capable de tout.
La musique électronique, elle l’a en elle comme toute personne ayant grandi dans la fin des 90’s et les années 2000, mais sa curiosité bien placée pour le répertoire français remontant jusqu’aux années 60 fait qu’elle se présente à nous aujourd’hui comme une France Gall imprégnée de culture Electronic Dance Music qui enchaîne les chansons à la vitesse haut-débit d’Alice aux pays des merveilles sonores.

Jain

Fair 2016 : Jain

Vous auriez pu la rencontrer au Congo, elle vous aurait demandé de la suivre chez Monsieur Flash, un programmateur musical passionné qui lui a appris la rythmique dans son micro studio de Pointe-Noire.
Vous auriez pu la croiser à Abu-Dhabi, bercée par les chants de Fairuz sur les chemins de l’école.
Vous auriez pu vous croiser chez elle au milieu d’un synthé, d’un looper, d’une MPC. Vous auriez pu écouter ensemble ses vinyles du Buena Vista Social Club et de Gesaffelstein.
Alors qu’elle n’a que 16 ans, cette globe-trotteuse passionnée de son croise le chemin de Yodelice. Il tombe littéralement sous le charme de sa singularité ; cette faculté à gratter son quotidien sur du papier, avec la facilité d’un vieux blues Man, le tout en mélangeant électronique et sons de synthèse. Ensemble ils élaborent des petits laboratoires, entre beat-making et percus africaines, ils affûtent ses chansons pour en ressortir un son hybride…Demandez lui ce qu’ils bricolent dans ce Labo, elle vous répondra « un Melting Pop ».

Juniore

Fair 2016 : Juniore

Juniore (avec un « e ») est une équipe féminine menée par Anna Jean et produite par Samy Osta (La Femme, Feu ! Chatterton).
Juniore joue d’un décalage temporel, entre la nostalgie d’une époque jamais connue – celle des scopitones, des moteurs à deux temps et des voyages sur la Lune – et un univers contemporain, à la Tarantino, peuplé d’histoires de filles, de fantômes, de villes et de voitures. On y entend des guitares ultra réverbérées auxquelles répondent des harmonies pleines de spleen et de rythmes.
Après deux 45 T sortis en 2014 sur le label Entreprise, Juniore reviendra avec un EP à l’automne 2015. Un premier extrait, Marabout, mélodie douce amère aux sonorités vaudous, est disponible depuis juin.

Kid Wise

Fair 2016 : Kid Wise

Il est ici question de spontanéité, d’équilibre. D’un groupe, sur le fil et le vif, qui défie les formes, entre viscérale honnêteté et exigence de tous les instants.
Une poignée de singles avait déjà permis de repérer Kid Wise. Avec « L’Innocence », son premier album, le sextet toulousain prend encore de la hauteur – entre pop en suspension, électro éthérée et rock vivace, dans ces contrées rarement explorées par une formation hexagonale.
Une moyenne d’âge de vingt ans, et déjà les talents de grands architectes sonores. A l’instar de Frànçois & The Atlas Mountains, ou des perspectives atmosphériques d’Isaac Delusion, Kid Wise définissent pour leur musique un paysage plus qu’un périmètre, dans lequel ils se promènent en toute liberté. De songes éveillés en mouvements ascendants, « L’innocence » voit grand sans jamais s’égarer
Incisive, clairvoyante, défricheuse et visionnaire, capable d’élévations comme de volutes sensibles, « L’Innocence » voit loin, en réconciliant le cérébral et le cœur.

Sianna

Fair 2016 : Sianna

Sianna a fêté ses 20 ans en 2015. Elle n’était pas née quand Nas, Snoop Dogg, 2Pac ou IAM et Suprême NTM ont sorti leurs premiers classiques. Et pourtant, les vers de son EP nous évoquent immédiatement l’intensité de l’âge d’or de la rime urbaine tout en restant indéniablement synchrones avec la modernité et la technique des nouvelles « first ladies » de la scène US : Azealia Banks, Angel Haze, Iggy Azalea…
Repérée en 2013 lors d’un concert de Sexion d’Assaut, Sianna met ses études entre parenthèses tout comme sa carrière d’athlète, après avoir usé ses pointes pendant 12 ans dans des compétitions d’heptathlon et de 100 mètres haies. Son choix est fait, la musique est son futur.
2 ans plus tard, Seven et Mohand, associés au compositeur marseillais Djaresma, offrent à la jeune artiste le plus bel écrin musical qu’elle pouvait espérer pour se présenter au public. Sianna est un EP éclectique et furieux, sur lequel feeling et maîtrise se côtoient et se nourrissent. L’occasion aussi pour l’interprète de tordre le cou aux clichés du genre sur l’attitude des filles au micro : Sianna n’est ni « bitchy », ni garçon manqué. Une petite sœur. Attachante, parfois impertinente, parfois sensible mais toujours déterminée, elle ne vend pas une image, elle partage son talent.

+ d’info sur le FAIR 2016
- site internet
- page Facebook

Pour écouter les interviews de Broken Back, Cliché, Cotton Claw, Grand Blanc et In The Canopy c’est ici : FAIR 2016 les interviews (1/3)

Pour écouter les interviews de Agua Roja, Flavien Berger, Jeanne Added, Last Train et Samba De La Muerte c’est ici : FAIR-2016 les interviews (2/3)

Haut de page