FAIR 2014 - Les interviews (2/5)

Dom La Nena, Fauve et Le Vasco répondent aux questions de la FERAROCK ! Découvrez ci-dessous les interviews des artistes du FAIR 2014.

Dom La Nena (Laval)

La chanteuse violoncelliste brésilienne francophile Dominique Pinto, alias Dom La Nena, a accompagné Jane Birkin, Camille, Sophie Hunger, Coming Soon, Étienne Daho, Rosemary de Moriarty, Piers Faccini… C’est avec ce dernier qu’elle a enregistré son premier album. Un coup de coeur, trésor intime de chansons folk tendres et lusophones, qui font la part belle aux choeurs et à des arrangements acoustiques insolites et élégants. À 23 ans, déjà la classe internationale.
Site internet

Interview Dom la Nena

FAUVE ≠ (Paris)

Fauve se présente comme un collectif ouvert - ce qu’ils appellent entre eux le "Corp" - opérant sur plusieurs supports (musique, vidéos, photos, textes, visuels, web, etc.) et dont le travail met en avant un certain propos : le rejet de la dureté des rapports humains contemporains, le refus du défaitisme, le droit à la faiblesse, la toute-puissance de la parole et la quête acharnée du grand Amour (quel qu’il soit).
Les membres fondateurs de Fauve sont tous amis de longue date. Ils se sont d’abord retrouvés autour de la musique et de la nécessité d’extérioriser à plusieurs. De là provient ce spoken word en français, posé sur des instrus allant du hip-hop à la pop ; c’est ce qui explique aussi le fond des textes, transparents de bout en bout, sans lyrisme et sans fard. Mais avec de l’espoir.
Progressivement, le projet s’est diversifié par l’arrivée au sein du noyau dur de Fauve de compétences nouvelles, désormais intégrées de façon permanente au Corp.
Aujourd’hui, les membres de Fauve veulent continuer à formaliser leurs peines et leurs joies, leurs craintes et leurs idéaux, jusqu’à ce que leurs vies respectives soient meilleures. Toujours dans une optique collective. Parce qu’on n’est jamais de trop pour ces choses-là.
Site internet

doc3193|player>

Le Vasco (Essonne)

LE VASCO s’entiche aussi bien de Death Grips que de James Blake, aime Flying Lotus comme les sons Dirty South, cherche autant du côté de Nicki Minaj que dans le jazz, les musiques électroniques ou le hip hop.

LE VASCO est plus qu’un groupe. C’est un filtre, un regard sur la musique. Un être collectif à 5 têtes qui encaisse les influences musicales, les hache, les séquence, les malaxe, les repense avec d’autres codes, parfois sans codes. Voix, MPC, Sax Soprano, Guitare et Clavier au service d’une idée précise, d’un son, d’un message artistique brut, dépouillé de tout artifice.

LE VASCO c’est aussi un groupe de scène. Transes, rage, intimité, folie, jeu théâtral… Le corps et l’énergie dévoués à une musique sans concession aucune, fouillant jusqu’au plus profond des sons et des émotions.Site internet

Interview Le Vasco

+ d’info sur le FAIR 2014

Tout les Interviews :

Haut de page