EXSONVALDES - Aranda

Cette semaine, du 7 au 11 mars 2016, les radios FERAROCK vous font découvrir "Aranda" le nouvel album d’ EXSONVALDES paru le 4 mars chez Finalistes et Modulor.

La nuit était tombée, et ils se sont mis à courir vers cette nouvelle terre. « Aranda ». Une ville espagnole où Exsonvaldes a commencé l’enregistrement de ce quatrième album. « Aranda ». Comme un pays imaginaire, une planète inconnue. Un nouveau monde pour lequel s’émerveiller encore, un astre de beauté auquel s’accrocher. Pourquoi faudrait-il renoncer ?
« C’est un disque sur l’abandon, la fuite, et sur la liberté qu’ils procurent, l’espoir d’une renaissance », indique le groupe.

Exsonvaldes poursuit sa lutte contre le temps qui passe, contre le vide qui reste, mais se heurte dorénavant aussi au devenir du monde. Dans un désastre écologique, politique, ou plus personnel, « Aranda » est un refuge. « Il y a plusieurs histoires en une, qui se prolongent d’un morceau à un autre. C’est peut être une fiction d’anticipation, mais c’est peut-être aussi notre histoire en tant que groupe ».

« Aranda » est un berceau où la puissance de la tristesse se plaque aux claviers (« White Fires »), où les failles deviennent des accords tranchés (« Stories in reverse »). Sur cette nouvelle terre, où les fêlures sont des armes, textes et choeurs raisonnent en français, en anglais et en espagnol. « Ça nous plait assez, en ces temps d’idéal européen incertain, d’avoir fait un disque trilingue ».

Un opus à la douce noirceur, à la noire douceur, perlé de parenthèses. « Cyclop » évoque la relation entre Niki de Saint-Phalle et Jean Tinguely. « En Silencio » est un duo avec la chanteuse espagnole Helena Miquel, fruit du succès d’Exsonvaldes dans la péninsule ibérique.

Cet album, à nouveau produit par Alex Firla, a été enregistré en un temps très court et en live, dans un geste brut, spontané. Le groupe quitte la sphère pop pour un univers plus extrême. La désillusion sait se faire calme, insidieuse (« Les Angles morts »), mélodique (le premier single « Horizon »), mais aussi noire et rageuse (« Judging Hand »). Exsonvaldes se pose moins de questions. Il faut parfois crier pour être entendu.

EMISSION FERAROCK

Découvrez vendredi 11 mars 2016, sur vos radios préférées, l’émission spéciale d’une heure dédiée au nouvel album d’EXSONVALDES réalisée par Vincent Bahic de Radio Graf’Hit (Compiègne).

Haut de page