Cults

On dit souvent que la pop la plus subversive est celle qui enrobe des contes sinistres dans une coquille sucrée...

CultsSi tel est le cas, il est difficile d’imaginer un groupe allant plus loin dans ce programme que Cults !

En surface ils peuvent être douceâtres – un couple fou amoureux, Brian Oblivion et Madeline Follin - qui tisse des mélodies splendides sur sa pop de chambre d’inspiration "girls band"... Mais en creusant un peu, tout un nouveau monde s’ouvre.

L’histoire de Cults est vraiment l’histoire du hasard des rencontres, de hasards si fortuits qu’on peut se demander si quelque chose de plus puissant – quelque chose comme le destin – n’était pas à l’oeuvre.

Ravi mais timide sur ces nouveaux enregistrements, le duo les a prudemment mis sur une page de Bandcamp. “Je ne voulais même pas que nos amis les montrent à quiconque”, reconnaît Madeline. Heureusement, leurs amis n’ont pas bien obéi aux ordres et les titres se sont retrouvés sur le blog musical Gorilla Vs Bear qui a posté ces démos inconnues qui ont eu une réception phénoménale. Encore le destin, me direz-vous. Et ça ne s’arrête pas là – Gorilla Vs Bear réfléchissait justement alors pour monter un label, Forest Family Records, et recherchait un nouveau groupe inconnu pour le lancer.

Plutôt que d’attendre de ‘maîtriser’ son art, Cults a accepté de sortir son disque avec le nouveau label. La prochaine étape sera de sortir un album complet avec un plus gros label avec le nouveau label de Sony, In The Name Of. Leur dernière album est donc auto-produit, même si l’ingénieur du son Shane Stonback (Sleigh Bells, Vampire Weekend) a mis la main à la pâte. Choix évidemment motivé par les influences communes du groupe avec le hip hop, parfois même le punk hardcore.

Laissez-vous entraîner, et cette album risque aussi de devenir le vôtre !

+ D’infos : http://jp.myspace.com/cultscultscults

Haut de page