Compilation Esprit Musique #01

La première édition de la Compilation Esprit Musique réunis les treize Lauréats Régionaux du Concours Jeunes Talents. La compilation a été produite par la Caisse d’Epargne.

La Compilation Esprit Musique #01 propose un titre de chacun des treize Lauréats Régionaux du Concours Jeunes Talents. Le programme Jeunes Talents a été mis en place par Esprit Musique afin de permettre à des musiciens prometteurs d’accéder à la scène. Des groupes locaux à découvrir ou à re-découvrir sur la compilation mais également en live lors de la Tournée Esprit Musique.

Petite présentation des groupes présent sur la Compilation Esprit Musique #01 :

  • 1 - Be Quiet - Cold as Gold (Aquitaine Poitou-Charentes). Face à leurs concurrents du revival Cold Wave, les Be Quiet ont un atout qui tue. Les vieux synthés ? L’énergie Punk contenue par un sens de la compo minimale et Pop à la fois ? Les dégaines de beaux gosses ombrageux ? Certes. Mais surtout un chanteur androgyne qui, quand il croone, créé le même trouble chez les filles que chez les garçons, façon Darc, Curtis, Smith & co.
  • 2 - Birdy Hunt - Your Friend (Île-de-France). Quel meilleur départ pour un groupe de Rock français que d’aller faire une tournée outremanche ? Ce trip initiatique aux sources de la Pop a scellé une alliance ambitieuse au sein de la bande. Depuis, ils enchaînent concerts, tremplins et enregistrements, portés par une puissante rythmique Dance-Rock 80’s. « Furies & lights » a l’énergie positive d’un hymne Pop à l’anglaise.
  • 3 - Nathaniel Isaac Smog - The Boy of the Moon (Normandie Picardie). L’OVNI N.I.S. s’est posé dans la plaine austère de Picardie, pensant arriver sur la lune. Outre le songwriter Baptiste Okala, l’équipage est composé de Supertramp, Genesis, King Crimson, Jethro Tull et Pink Floyd... Et soudain, le réveil sonne. La capsule de l’Aéronef est en fait une chambre d’ado aux murs recouverts de posters de superhéros Prog-Rock seventies. Quel beau rêve.
  • 4 - Subcity Stories - Lost/Adrift (Midi-Pyrénées). Ce trio tarbais tout en power fusionne influences Grunge et post-Punk. Les compos alternent débauche d’énergie Hardcore façon Fugazi et plages mélodiques rappelant parfois Nirvana. Fondé en 2007, le groupe est drivé par le chant et la guitare nerfs à vif de Steve et les grooves efficaces de Jan (basse) et Julien (batterie). Leur premier album doit paraître prochainement.
  • 5 - Papaya Cake - Encre Prise (Provence-Alpes-Côte d’Azur). Voici donc arrivé le temps du revival 90’s, heure de gloire du Trip-Hop. Premier sur la ligne de départ, ce duo sudiste distille habilement beats classieux et atmosphères dubby, à la mode bristolienne, sur lesquels la féline Illys pose ses feulements sensuels et arabesques. Venant du Rock et tournant sans relâche depuis 2 ans, ces deux-là sont un vrai groupe de scène !
  • 6 - The Neighborhood - Really Nothing (Languedoc-Roussillon). On sent tout de suite que le nom est une fausse piste. Ce n’est certainement pas dans leur quartier (neighborhood, en V.O.) que ces 4 montpelliérains ont puisé l’inspiration mais plutôt aux sources éternelles du Rock amerloque. Pour leur premier album, ils sont donc allés mixer à Los Angeles et masteriser au Texas avec des pointures locales. Ils reviennent avec LE GROS SON !
  • 7 - Divine Paiste - Nasty Hornets (Centre). Ils n’en ont pas encore marre qu’on les compare à Arctic Monkeys alors on y va ! Leur Post-Punk à rythmiques uptempo et guitares tranchantes est taillé pour les dancefloors, comme celui de leurs illustres aînés de Sheffield. Au delà des comparaisons, ce très jeune combo a concocté un univers déjà bien à lui qui combine charisme et compos efficaces.
  • 8 - Hill Valley - Let’s trip to Mars (Auvergne Limousin). Encore un bon groupe de Clermont. Ca devient une habitude. On retrouve ici la trilogie ultra-efficace de rythmiques furieuses + guitares tranchantes + refrains « poing en l’air » qui fait le sel de Bloc Party ou de leurs ancêtres Gang of Four. La production est à la hauteur des ambitions. Punk’s not dead. En tout cas pas sur le dancefloor !
  • 9 - Rewind / Bach in the days - Get you some (Rhône-Alpes). Réinventer le fil à couper le beurre n’est pas donné à tous. C’est un peu ce que fait (brillamment) ce duo en restituant les ambiances de ce Hip-Hop sombre qui sample des vinyls de Classique et des breaks de la Motown. Sauf que ceux-ci le font sans sampler, uniquement avec la bouche et les doigts. Un beatboxer et un pianiste qui ont réussi à combler un gros fossé générationnel.
  • 10 - Clara Yucatan - Des Anifaux (Bourgogne - Franche-Comté). Au départ étaient un frangin rythmicien surdoué et une frangine chanteuse enjôleuse qui ne se contentait plus de sa douche. Rejoints bientôt par un claviériste funky en diable, la légèreté et la bonne humeur ambiantes sont associées à un vrai sens du groove chez ce trio très soudé. Inflexions mélodiques latines, rythmiques Funky Soul qui invitent à la danse... C’est frais !
  • 11 - The Aerial - Ticking Hearts (Alsace Lorraine Champagne-Ardenne). Electro, dansante, planante et Pop à la fois, la musique de ces 4 garçons nancéiens réussit un grand écart très british. La présence de Joe, le chanteur anglais aux cheveux de feu, y est pour beaucoup. Fusion de guitares Rock et de beats Dance à la manière « Madchester » 90’s, avec une production impeccablement new-school. On entendra parler d’eux des deux côtés du tunnel.
  • 12 - Velocity Bird - Kaleidoscope (Nord-Pas-De-Calais). Ces 4 jeunes Lillois proposent une Pop juxtaposant une rythmique ostensiblement destinée à affoler les pistes de danse, et de belles envolées harmoniques, vocales et synthétiques, évoquant parfois les souvenirs de grands pionniers de la New Wave comme Talking Heads ou de plus récents aventuriers come Metronomy.
  • 13 - The Last Morning Soundtrack - Your escape my guiltiness (Bretagne Pays-de-la-Loire). Foin des revivals ! Le Folk n’est jamais mort en Bretagne, rare région de France à avoir une scène traditionnelle bien vivante. En 2012, comme toujours, on y trouve des songwriters qui font écho à leurs cousins d’Irlande et d’Amérique. Cette bande originale pré-apocalyptique made in Rennes dialogue volontiers avec les têtes de pont Emo-Folk comme Sufjan Stevens et Damian Rice.

+ d’infos : espritmusique.fr

Les artistes de la Compilation Esprit Musique #01 sont à découvrir toute la semaine sur les antennes des radios de la FERAROCK qui vous feront également gagner la compilation !

Haut de page