Chapelier Fou - Invisible

Il aura fallu peu de temps à Chapelier Fou, alias Louis Warynski, pour imposer son mélange d’électro et d’instrumentations plus classiques, créant ainsi l’un des hybrides les plus curieux de ces dernières années. Invisible son deuxième album est paru chez Ici d’Ailleurs.

Derrière des mélodies raffinées et accrocheuses se cachent une étonnante complexité et un travail d’écriture rare. Invisible fait littéralement décoller l’auditeur dans un monde à géométrie variable où l’équilibre émotionnel de la musique, à l’origine fragile, se révèle aujourd’hui nettement plus stable. Comme d’habitude, même si le travail rythmique vient souvent en premier dans le processus créatif du jeune messin, le plus grand soin a été apporté aux mélodies, cette fois peut-être plus mélancoliques qu’à l’accoutumée (’’Fritz Lang’’, ’’Cyclope and Othello’’ ).

La prise de risque est bel et bien présente, et pas une fois Chapelier Fou ne se repose sur ses acquis, préférant se remettre en question plutôt que de ressortir la même formule, au point que le résultat en est parfois presque déconcertant. Mais les éléments fondamentaux qui ont forgé son style sont toujours bel et bien présents. Louis continue d’explorer les possibilités infinies offertes par l’informatique tout en laissant libre cours à sa spontanéité, notamment par l’utilisation du violon et de la guitare mais aussi d’un nombre croissant de synthés vintage.

Matt Elliott vient à nouveau poser sa voix sur un des morceaux (’’Moth, Flame’’) tout comme Gérald Kurdian (This is the Hello Monster) sur le single ’’Vessel Arches’’, faisant d’Invisible un album assez varié aussi bien dans ses atmosphères que sur le plan émotionnel.

Chapelier Fou - Darling, darling, darling (live @ l’Autre Canal Nancy)

+ D’infos : www.chapelierfou.com

L’album Invisible est à découvrir et à gagner toute la semaine sur les radios FERAROCK !

Haut de page