Chapelier Fou - 613

Chapelier FouAprès deux EP et quelques concerts plutôt remarqués (notamment au Printemps de Bourges en 2008, il y sera d’ailleurs de nouveau cette année), voici "613", le premier album de Chapelier Fou, alias Louis Warynski de son vrai nom.

Son univers assez particulier et presque entièrement instrumental est à situer quelque part entre un Yann Tiersen et une Emilie Simon, pas loin non plus d’un Owen Pallett, avec lequel il partage une certaine habileté dans le maniement du violon.

Le chapelier fou est, pour ceux qui ne le savent pas, un personnage d’Alice au pays des merveilles. L’imaginaire de Lewis Carroll sied d’ailleurs très bien à cette musique assez ludique, faite de boucles de violons, de guitares et de machines en tous genres. Une musique qui possède un charme tout enfantin et une évidence mélodique universelle.

Le genre de musique qu’on peut écouter chez soi, tranquillement. Le chapelier fou, chez Lewis Carroll, adore aussi poser des devinettes complètement absurdes, qui n’ont bien souvent pas de réponse. Et c’est ce "613" qui pose ainsi ses jalons, ouvre des portes, sans jamais vraiment les refermer. L’horizon est bien dégagé, tout est constamment possible et on s’y love agréablement, comme dans un rêve.

Haut de page