BUTCH MCKOY - Heart Ink Black

Cette semaine, du 30 mai au 03 juin 2016, les radios FERAROCK vous font découvrir "Heart Ink Black" le nouvel album de Butch McKoy qui est sorti vendredi 13 mai chez Bruit Blanc


Adolescent rêveur, revenu de six années en Indonésie, Butch McKoy comme beaucoup de sa génération se confronte au métal. Nous sommes au milieu des années 90 et il découvre un peu sur le tard les Stooges, Pink Floyd et Sonic Youth : c’est le vrai déclic et le futur chanteur d’I love Ufo décide d’assumer pleinement ce qu’il aspire à devenir. Il se trouve un nom (tiré de la B.D. McKoy & Brother) et y colle ce prénom un brin White Trash,rappel de son état de banlieusard assumé. Le vrai départ se fait avec I Love UFO et le 1er album : « Wish » (Record Makers - 2006). Aux premiers
concerts la presse les croit américain et leur assure le statut d’une des meilleures formation rock de France. Comme une justification des obsessions de jeunesse.
Avant cela Butch McKoy a pris quelques chemins de traverse en solo. Il joue en première partie de Wovenhand, participe à la compilation « Voyage » du label Pan European Recording et surtout s’isole tout un été pour enregistrer seul « Welcome Home », son
premier album (Bruit Blanc – 2009), dans un garage chauffé à blanc. Christian Bland des Black Angels réalise la pochette et les treize titres sont masterisés en Californie, comme un reflet de la chaleur. I Love UFO continue à tourner et change en partie
de line up. Pendant ce temps Butch McKoy prépare la suite de son voyage. Après la traversée du désert, voici la terre promise : comme un pionnier découvrant les rivages de la côte ouest. Mais elles ne sont plus sauvages, à ce parfum d’exotisme se mêlent aussi la ville, son bruit et ses désillusions. Voici « Heart Ink Black », salon de tatouage un peu glauque mais généreux où les rockeurs fatigués de Los Angeles viendraient coucher leurs peines sur des coeurs encore amoureux. Bien avant qu’ils ne sortent ces morceaux sont éprouvés et perfectionnés sur les terres de la vieille Europe puisqu’ils sont la musique de la pièce « Lucrèce Borgia », mise en scène par David Bobée et jouée par Béatrice Dalle. Butch McKoy les joue tous les soirs en live à travers toute la France pendant plus d’un an et demi. Il est donc prêt maintenant, à la sortie de son deuxième album, à parcourir seul les grands espaces qu’il a lui-même créé. Et à en laisser l’encre d’une marque indélébile.

Le nouvel album de Butch McKoy est à découvrir et à gagner jusqu’au 03 juin sur les radios FERAROCK !

+ d’infos

Haut de page